Vendredi: Tudor Heritage Black Bay

Ce vendredi, Hugo nous partage sa Tudor Heritage Black Bay !
« J’aime ce côté vintage, notamment avec ce bracelet en cuir patiné tout en gardant un esprit contemporain avec cette lunette couleur bordeaux ».

Tudor_Black_Bay_Heritage_UJUM

L’Heritage Black Bay est la descendante directe du succès technique remporté par Tudor au Groenland, au poignet des matelots de la Royal Navy il y a maintennant 58 ans.
Imprégnée de l’atmosphère mystérieuse d’une baie cachée livrant peu à peu ses secrets, ce garde-temps incarne à la perfection l’esprit vintage de Tudor et réinterprète un modèle qui a vu le jour en 1954 et qui a longtemps marqué les esprits dans l’histoire de la plongée.

Comme le souligne Hugo, l’Heritage Black Bay possède une réelle identité vintage, notamment avec son cadran bombé, sa lunette à la couleur bordeaux inédite ainsi que ses aiguilles « Snowflakes ».

Outre ses lignes inspirées du modèle de 1954, ses cornes sont fines et allongées. Elles ont été retravaillées et redimensionnées pour proposer un boîtier contemporain en acier de 41 mm de diamètre rehaussé d’une glace bombée.
Petit coup de cœur pour les aiguilles en or rose suggérant l’oxydation caractéristique des pièces anciennes.
Comme toute bonne montre de plongée qui se respecte, elle est étanche jusqu’à 200 mètres. Le cadran noir élégamment bombé nous révèle de généreux index luminescents pour une parfaite visibilité. (C’est mieux car à 200m, on ne doit pas voir grand chose… ^^)

La Tudor Heritage Black Bay est équipée du calibre 2824 offrant à peu près 38 heures de réserve de marche.

Prix: 1000€ - 2500€

Mais Tudor, ce n’est pas la petite sœur de Rolex ?
La réponse se trouve dans cette déclaration de Hans Wilsdorf , qui n’est autre que le créateur de la marque Rolex

Le 6 mars 1946, « Depuis plusieurs années, j’ai étudié la possibilité de fabriquer une montre que nos concessionnaires puissent vendre à un prix plus bas que nos montres Rolex et qui soit digne de la même confiance traditionnelle. Je décidai donc de fonder une société à part, en vue de fabriquer et de vendre cette nouvelle montre. Cette société se nomme Montres Tudor SA. »

You may also like...