Mercredi: Rolex Submariner

Ce mercredi, Alexandre nous présente sa Rolex Submariner !
« J’ai toujours été attiré par les montres de plongée mais pas spécialement par la marque Rolex (qui signifiait plutôt pour moi, à tord, le « bling bling »). Puis, grâce à certains forums, j’ai découvert la Submariner de Rolex. C’est vraiment, en ce qui me concerne, LA montre de plongée. J’ai plusieurs montres automatiques mais, chaque fois, c’est la Sub qui revient à mon poignet. J’ai déjà acheté/vendu plusieurs montres mais celle-ci, je pense, je ne la vendrai jamais ! Une valeur sûre… ».

Rolex_Submariner

L’Oyster Perpetual Submariner est la référence absolue des professionnels de la plongée qui ne veulent rien céder au style !

Lancée en 1953, la Submariner fut la première montre étanche jusqu’à 100 mètres.
Au fil des développements successifs du modèle, elle peut aujourd’hui atteindre jusqu’à 300 mètres de profondeur, grâce à la couronne de remontoir Triplock (système breveté de 3 niveaux d’étanchéité), nous allons y revenir après.

Voyons les petites choses à savoir sur cette montre:
– Seul les horlogers agrées Rolex peuvent aller au coeur de cette Oyster, le fond du boîtier étant scellé à l’aide d’un couple de torsion; ce qui le rend totalement hermétique. Le mouvement est alors protégé de l’eau et des fortes pressions.
– Il faut savoir que la couronne de remontoir Triplock, une fois assemblée, se visse sur le boîtier Oyster, ce qui assure une étanchéité comparable à celle d’un sas de sous-marin !
– La lunette est en céramique, ce qui lui procure d’excellentes propriétés anti-corrosives. De plus, la céramique ne craint pratiquement pas les rayures.
– Vous connaissez le Glidelock ? Ce système permet d’ajuster la longueur du bracelet par-dessus une combinaison de plongée par exemple, sans le moindre outil. Le bracelet peut alors être rallongé de 20mm au total.

Ce classique intemporelle est équipé d’un mouvement mécanique (calibre Rolex 3130) muni du rotor Perpetual et du spiral Parachrom. Ceci est le gage d’une précision chronométrique et d’une fiabilité à toute épreuve d’où la mention COSC (Chronomètre Suisse Officiellement Certifié).

Ce modèle existe également en version « Date », ce modèle a d’ailleurs déjà été mis à l’honneur sur unJOURuneMONTRE.com

Merci à Alexandre pour sa participation !

You may also like...

1 Response

  1. Alexandre dit :

    Merci pour l’article et bonne continuation !