Mercredi: Bell & Ross WW2 Military Tourbillon

Ce mercredi, rendez-vous avec Carlos R. qui nous présente sa montre Bell & Ross WW2 Military Tourbillon !
montre_smiley_dingueeclat
« Avec ce modèle, on renoue avec le temps où les montres, placées au cœur de l’action militaire, se protégeaient sous un capot métallique. Témoignant d’une époque révolue, ce modèle abrite quatre complications horlogères dont la plus noble est le tourbillon ! Alors, vous aimez ? ».

On ne présente plus la marque Bell & Ross, qui malgré son jeune âge, s’est fait une très belle place dans le monde de l’Horlogerie !
Aujourd’hui, chers internautes, nous avons le privilège que ce soit le « Ross » de Bell & Ross, qui nous présente sa montre. En effet, le propriétaire du jour, Carlos R. n’est autre que Carlos Rosillo, l’un des fondateurs de la marque.

Les différents modèles de la marque ont souvent été influencés par la réinterprétation de l’histoire de l’horlogerie militaire. Avec cette montre, la maison Bell & Ross rend hommage aux instruments de mesure du temps qui étaient utilisés par les navigateurs lors de la Seconde Guerre Mondiale, d’où l’appellation WW2 pour World War 2 .

Montre dite d’observation, ce modèle présenté aujourd’hui par Carlos privilégie la lecture des minutes, mesure essentielle aux aviateurs de l’époque pour s’orienter, calculer leur vitesse de vol ou apprécier le délai nécessaire au largage des projectiles, compte tenu de l’altitude de l’avion, pour atteindre les différentes cibles au sol.

Cette Bell & Ross WW2 Military Tourbillon est dotée d’un affichage de type régulateur.
En effet, les aiguilles des heures et des minutes sont positionnées sur deux axes différents. Le compteur des heures est ici positionné à 12h, ce qui peut au début perturber quelque peu la lecture !

Concernant l’affichage, on retrouve 2 autres complications qui sont l’indication de la réserve de marche (5 jours) ainsi que l’indice de confiance ou trust index, qui juge de la précision du mouvement en fonction de l’armement plus ou moins important du barillet.

Ce qu’on remarque le plus sur cette photo, c’est le « couvercle » qui recouvre la boitier, étrange non ?

Il est vrai qu’au début des années 1900, on portait une montre comme on arborait un bijou… Des années heureuses qui ont rapidement été bouleversées par les Guerres Mondiales. L’horlogerie change alors de visage, pour devenir nettement plus utilitaire. Une révolution qui accompagne l’arrivée de nouvelles armes de combat sur les champs de bataille. Fonctionnalité, fiabilité, précision et robustesse deviennent alors les priorités dans le secteur. Ainsi, afin de protéger le cadran en verre minéral des montres, certaines d’entre elles vont jusqu’à s’abriter derrière une petite grille métallique…

Bell & Ross a décidé de réinterpréter ce glorieux passé horloger au travers cette pièce d’exception, dotée d’un capot de protection amovible. La petite grille métallique, qui entravaient autrefois la lecture des indications données par la montre, a laissé la place à un capot qui fait désormais partie intégrante de la montre, en renforçant du coup la lisibilité du cadran, grâce à une forme particulière qui souligne les indications. De plus, le verre minéral à laissé la place au saphir, beaucoup plus résistant.

Un très beau retour vers le passé, associé au savoir-faire d’aujourd’hui, un savant mélange… Merci et bravo à Mr Rosillo pour cette belle réussite !

Prix: 100 000€*
+ de 50 000€

+ d’infos sur www.bellross.com et le forum de passionnés de la marque brgang.com

 

You may also like...