Yema Yachtingraf Croisière 1969 V72

Cette semaine, Hervé A. nous présente sa très rare Yema Yachtingraf Croisière 1969 V72 !
montre_bateau_voilier_france
« Ce n’est pas la première (V92 de 1966) ni la dernière (7733 S de 1970) des Yema Yachtingraf, mais cette Croisière V72 est une montre extrêmement rare. Le nombre de pièces connues se comptent sur les doigts de la main, son propriétaire vous devait quelques explications... ».

Yema Yachtingraf Croisière 1969 V72

Alors que certaines marques françaises choisissent d’autres voies, Yema dès 1966 choisi de produire une montre « chrono » spécialement conçue pour la régate, le yachting si vous voulez, la compétition de voile en tous les cas…

Ce choix lui vaudra la sublime récompense d’être en 1970, choisi par la Fédération Française de Yachting, comme fournisseur officiel de l’équipe de France de voile.

Ce modèle V72 (pour Valjoux 72) à cadran des secondes (à gauche) blanc, n’apparaît uniquement que sur la publicité et le catalogue de 1969.
Yema produira cette Croisière en un volume conséquent, qu’elle en est la rareté alors ?
Et bien la production de série, le fut avec un cadran gauche noir et un moteur Valjoux 7736…

Aujourd’hui moins de 10 dôtées d’un calibre Valjoux 72 sont connues dans le petit monde des Yémaniak…

Prix occasion*: 2000€
1000€ - 2500€

+ d’infos sur www.yema.fr

bann_celebrites_new_

Lundi: Yema Superman

On commence la semaine avec Vincent D. qui nous présente sa montre qui date des années 70, une Yema Superman ref.241117 !
montre_francesmiley_memoire
« Quoi de plus chouette qu’une vieille plongeuse, sur nato qui plus est ? Impossible de s’en lasser. Ce cadran bleu, cette lunette quelque peu abimée et ce plexi bombé vous transportent 40 ans en arrière… J’ai beau avoir une Omega Speedmaster Moonwatch, une Tudor Blackbay et une Panerai, je dois bien vous avouer que c’est celle ci que je préfère ! Au final, cette Yema Superman, c’est un peu notre Submariner Nationale non ? ».

yema_superman

En 1969, fort de la grande montée en puissance de la maison Française Yema, et du grand succès de la marque auprès de la clientèle plutôt populaire, ses dirigeants ambitionnent de hisser son image vers le haut de gamme !

Son modèle Superman, sorti en 1963, a alors déjà fait ses preuves auprès des professionnels de la plongée et auprès de l’armée. Mais ces modèles à cadran blanc sont trop racés  pour une clientèle de luxe qui est habituée à porter des montres plus sobres au quotidien…
Yema décide alors de créer un modèle sportif destiné à séduire cette clientèle, la marque fait alors le choix de décliner une Superman à cadran plus foncé, modèle présenté aujourd’hui par Vincent !

Comme le précise le propriétaire du jour, le look rappelle celui de la Rolex Submariner. Habillée d’une lunette noire, cette Superman « à cadran foncé » reprend le système de couronne vissée équipée du bloqueur, rappelant la performance largement éprouvée de la Superman classique.

Cette montre a évolué dans le temps, avec quelques liftings au niveau du cadran mais également au niveau de la mécanique. Tantôt mouvement ETA, tantôt mouvement FE (France Ebauche)…

Quant au nom « Superman », comme son nom l’indique, ce modèle rend hommage aux sportifs de haut niveau comme en témoignent les slogans publicitaires de l’’époque :
« Yema the time of heroes. Extraordinary watches for extraordinary men »
« Yema, le temps des héros. Montres extraordinaires pour hommes extraordinaires »

La version de Vincent est une des toutes premières commercialisées, facile à voir sur la photo…
En dessous de l’inscription « Superman », vous voyez l’inscription « Patent Pending » ?
Cela signifie tout simplement « Licence en attente » !

Prix occasion: 550€*
- de 1000€
+ d’infos sur www.yema.fr

bann_proposezvotremontrepourunarticle.jpg

Mercredi: Yema Chronograph Vintage

Ce mercredi, Jean-Sébastien V. nous propose sa montre vintage Yema Chronograph !
« C’est lors d’une discussion avec mon père au sujet de mon amour pour les montres, qu’il a eu la bonne idée d’aller fouiller dans ses vieux tiroirs. Il a alors retrouvé ce vieux chronographe Yema en plaqué or, qu’il avait acheté dans les années 50 lorsqu’il passait son service militaire. C’est aujourd’hui un réel plaisir de la porter, avec toujours une petite pensée pour mon papa 😉 ».

Yema_Chrono_Vintage_55_UJUM

L’histoire commence en 1948, en France, à Besançon, lorsque Henry Louis Belmont et une équipe d’horlogers eurent pour ambition de penser, créer et produire des montres de « classe internationale », comme l’on pouvait le voir sur les publicités de l’époque.

Pourquoi le nom Yema ?
Le fondateur de l’entreprise eut l’idée à l’époque, de lancer un concours auprès des lycées de la région. L’idée était de trouver un nom à consonance grecque, sans signification particulière et qui puisse incarner la perfection et le savoir-faire de la nouvelle marque.
La réponse gagnante fût Yema.
Sans le savoir, l’élève qui imagina ce mot créa le synonyme de « montres de qualité française » !

Avant-gardiste dès son origine, Yema fonde rapidement sa réputation en proposant des montres fiables, audacieuses et de qualité !

Dans les années 50, la création de la montre antichoc sera ainsi la première innovation d’une longue série. En 1952, la société se distingue en créant les premières séries de chronomètres automatiques de fabrication entièrement française.

La montre présentée aujourd’hui par Jean-Sébastien, date de cet époque, c’est un vieux chronographe, qui appartient justement à l’innovation « antichoc », comme on peut le distinguer sur le cadran.

Après avoir connu des hauts et des bas, après avoir changé de mains à plusieurs reprises, la maison Yema, fait depuis peu son grand retour !

Prix: 1000€ - 2500€

Merci à Jean-Sébastien pour sa participation et n’hésitez pas à visiter le site internet www.yema.eu crée par un passionné de la marque, qui a d’ailleurs déjà apporté sa contribution à unJOURuneMONTRE !

bann_fb_little