Lundi: Dornblüth & Sohn 99.0

Cette semaine commence avec Dan S. qui nous présente sa montre Dornblüth & Sohn 99.0 !
montre_smiley_lovetop
« Je l’ai choisie par rapport à sa grande soeur 99.1 à « grande » petite seconde car j’étais plus séduit par la réminiscence des montres de poche traditionnelles. Je l’ai faite personnaliser en optant pour des chiffres appliqués bleuis, la gravure de mes initiales et de la date de livraison. Le mouvement, s’il n’atteint pas la perfection d’un Lange & Söhne, est magnifiquement décoré. Le fait qu’il soit fini à la main rappelle les grandes heures de l’horlogerie et lui donnent de l’âme ainsi qu’un côté traditionnel, quand les horlogers ne pouvaient pas compter sur les machines numériques ultra-modernes d’aujourd’hui. Quand au cadran en argent sterling poudré, c’est simple, je n’en ai pas vu d’aussi beau, même chez Lange où ils ne me paraissent pas aussi changeants, plus austères. Ses variations de couleur passent ainsi du blanc pailleté rappelant la neige au soleil à un coquille d’œuf.
Les aiguilles sont magnifiquement bleuies, caressées par un stylet chauffé à très haute température. Là encore, c’est un vrai spectacle à la lumière, tant elles passent du noir au bleu électrique. Bref, je ne peux que vous conseiller d’écrire à Dirk Dornblüth: de vraies montres artisanales, superbement finies à leur façon propre, des échanges avec le fondateur vraiment plaisants, des personnalisations quasi-infinies pour un prix somme toute raisonnable, à peine plus élevé que l’entrée de gamme Rolex. Je suis d’ailleurs tellement satisfait de ma 99.0 que j’ai pris une option sur une Zentrum Sekunde qui me sera livrée en juin prochain et sur laquelle j’ai encore plus poussé le travail de personnalisation. A recommander de toute urgence ! »

dorn_sohn_1

Un peu d’histoire…

En 1959, Dieter Dornblüth, horloger en Allemagne de l’Est recevait en révision un chronomètre de marine de poche, un Beobachtungsuhr, dont la qualité du mouvement le rendit songeur… Lire la suite